Si vous êtes ici,

C'est sûrement parce que vous cherchez à en savoir plus sur notre démarche et sur la fabrication des produits, afin d'être sûr de ne pas vous faire avoir. Bien vu ! Vous êtes au bon endroit.

Pourquoi Basanne ?

Parce que l'industrie du textile est l'une des industries les plus polluantes et que le milieu du cheval est très en retard sur ces problématiques.

J'ai créé Basanne pour permettre à chacune (et peut-être par la suite chacun !) de pouvoir s'équiper avec des vêtements fabriqués de manière raisonnée.

On entend de plus en plus souvent parler de "moins mais mieux". C'est exactement le parti pris de Basanne :

Fabriquer des équipements confortables et élégants qui durent dans le temps.

Le problème de l'industrie textile

La production mondiale de vêtements a doublé entre 2000 et 2014. Cette augmentation exponentielle est directement liée à l'essor de la fast fashion qui a imposé au monde une nouvelle manière de consommer. Les vêtements sont devenus jetables et la nouveauté est devenue la priorité, en dépit de la qualité. Nos placards débordent d'affaires bon marché. Pourtant on achète encore, des choses dont on n'a pas besoin. Bref, on consomme plus et donc on fabrique plus.

Le problème, vous l'aurez compris, c'est la surproduction.

Produire c'est polluer. Même si on choisi des matières éco-responsables. Même si on fabrique localement. L'industrie textile utilise de l'energie et des produits chimiques qui ont un impact sur l'environnement. Le seul moyen de polluer moins, c'est de produire moins. Tout simplement.

La suproduction n'est possible que s'il y a une surconsommation des clients. Et pour ça, il faut des prix bas. Cette surproduction a donc, en plus d'un impact sur notre planète, un réel impact sur les gens qui fabriquent nos vêtements. Des conditions de travail insalubres, des salaires bas pour ne pas dire inexsitants.

Et le monde du cheval est loin d'être épargné de ces phénomènes, malheureusement.

Une autre industrie est possible

En quelques mots, il faut commencer par produire moins et donc consommer moins. Et ce qu'il reste, il faut le produire mieux.

Des produits qui durent longtemps

Pour produire moins et consommer moins, il faut concevoir des produits pour qu'ils durent longtemps :

• on réalise un questionnaire avant de commencer à travailler sur un produit pour savoir ce que vous aimeriez ;

• on fait pas mal de tests en laboratoire et au porter afin de trouver les matières et composants les plus résistants ;

• on travaille ensuite sur la coupe afin qu'elle convienne à un maximum de morphologies et que vous ayez envie de porter les produits longtemps ;

• on échange avec l'usine de production pour choisir les techniques d'assemblage les plus durables pour chaque vêtement (coutures, finitions, broderies, ...).

On ne veut pas que vous ayez à devoir faire de compromis entre consommation responsable et beaux vêtements. Alors on met autant d'énergie dans le choix des matériaux que dans l'esthétique et le confort des vêtements.

Lutter contre la surconsommation

On consomme beaucoup car on nous pousse bien trop souvent à l'achat. Conclusion, on achète alors qu'en réalité, on n'en a pas besoin. Basanne est une jeune marque et on sait bien que pour grandir, on va devoir se rendre visible et communiquer. Mais il y a certaines choses que l'on s'interdit de faire :

• les soldes/ black friday (qui vous font croire à la bonne affaire alors que les prix sont juste bien souvent gonflés le reste de l'année),

• les codes promos à tout va, avec des réductions hyper alléchantes, valables juste 48h histoire de vous faire penser que vous allez passer à côté de l'offre de votre vie,

• le retargeting (quand vous allez sur un site d'une marque et que vous voyez ensuite pendant deux semaines des pubs du produit sur d'autres pages internet)

Certes, ces engagements limitent la croissance de l'entreprise et ce n'est pas une super stratégie business. C'était un choix bien réfléchi dès la création de Basanne et on souhaite prendre ce risque, au profit de notre planète et d'une meilleure justice sociale.

Produire mieux

Une des conséquences majeures de la surproduction, c'est l'impact sur les petites mains qui fabriquent nos vêtements. Souvent basés dans des pays où aucune loi ne les protège, ces ouvrières et ouvriers de l'industrie textile payent le prix fort de nos excès. La course aux prix bas est un fléau. Les conditions de travail dans ces pays sont souvent inhumaines. Aujourd'hui, il est urgent de respecter tous les acteurs de la fabrication d'un vêtement. Cela semble tellement simple, basique.

Toutes nos usines sont choisies pour leur expertise, mais également pour le respect qu'elles portent à leurs travailleurs. Pour cela, on choisira toujours de fabriquer en Europe, là où les réglementations garantissent des conditons de travail décentes.

Pour en savoir plus sur le choix du pays de fabrication, notamment pour les pantalons, on vous laisse cliquer sur le lien ci-dessous !

Si vous souhaitez en savoir encore plus

Vous pouvez nous rejoindre sur Instagram pour suivre en temps réel les coulisses. Et si vous voulez nos infos en avant-première, ça se passe dans la News de Basanne !